01 76 54 68 13

Pourquoi vous avez faim au lendemain d’un gros dîner

12 décembre 2019 | Forme

Vous vous êtes déjà demandé pourquoi votre estomac vous tiraillait au réveil malgré un dîner copieux ?
 
A l’approche des fêtes il est temps de se poser la question, et surtout d’y répondre.  

Une faim de loup au matin et c’est votre journée qui commence sur de mauvaises bases.

Un sentiment de faim soudain et plus important que d’habitude a généralement deux conséquences :

  1. Il vous incite à trop manger au petit-déjeuner par rapport à la taille de vos portions habituelles
  2. Vous êtes tenté(e) de mal manger.  Vous vous ruez sur le jus d’orange parce que vous avez soif, ou sur ce qu’il y a de plus sucré dans les placards de la cuisine.

Bref, vous démarrez la journée sur la lancée des excès de la veille. Mauvaise nouvelle pour votre niveau d’énergie et votre tour de taille

Les raisons sont essentiellement dues au taux de sucre dans le sang et à un dérèglement hormonal passager.

Le sucre, encore et toujours

Qui dit repas trop copieux dit souvent un repas trop riche en glucides et en aliments à indice glycémique élevé : pain, féculents, boissons sucrées, gateaux…

L’ingestion rapprochée et en quantité importante de ces aliments entraînent une augmentation rapide de la quantité de glucose dans votre sang. Votre pancréas réagit en produisant de l’insuline pour faire baisser le taux de glucose. Une fois que l’insuline a fait son effet, le niveau de sucre redescend presque aussi rapidement qu’il est monté, et le sentiment de faim apparait. Vous vous réveillez en manque de sucre par rapport au niveau de la veille.

Gros dîner, petite nuit

Après un repas trop riche vous ne trouvez pas le sommeil parce que vous vous sentez lourd(e), votre digestion est pénible, vous vous réveillez plusieurs fois dans la nuit…  Or la nuit est le moment où votre corps remet les compteurs hormonaux à niveau. Un manque de sommeil entraine une surproduction de ghréline, l’hormone responsable du sentiment de faim.
 
Pour ne rien arranger, un déficit de sommeil cause aussi une baisse de la production de leptine, l’hormone qui régule le sentiment de satiété.  
 
Non seulement vous vous réveillez fatigué(e) après un repas trop lourd, mais ce manque de sommeil crée un dérèglement hormonal qui stimule votre appétit !

Vous êtes déshydraté(e)

Cerise sur le gâteau (…), la déshydratation vous guette ! Trop de sel, trop de sucre, trop d’alcool sont les ingrédients pour vous réveiller assoiffé(e). C’est la conséquence insidieuse des repas trop copieux. Moins d’eau signifie une digestion rendue plus difficile, et des calories qui sont brûlées moins vites, même pendant votre sommeil !

Mieux Manger

La solution pour éviter ces problèmes n’est pas de se priver de repas de fêtes. Mais on peut commencer par veiller à la taille de ses portions, et à leur composition. Gardez l’oeil sur la quantité de protéines dans votre assiette. Elles permettent d’équilibrer les glucides et les lipides.
 
L’heure à laquelle le repas a lieu joue également un rôle. Plus l’heure du sommeil est proche de la fin du repas, moins vous laissez de temps à votre organisme pour commencer son travail de digestion. Pendant ce temps-là, vous pouvez aussi l’aider en vous hydratant. Avec de l’eau bien sûr.
 

N’hésitez pas à nous demander conseil pour vous aider à rééquilibrer votre alimentation, ou essayez le programme Bien-Etre Eatology.

Crédits Photos :
Photo by Gor Davtyan on Unsplash

Recevez les derniers conseils, l'actualité et les promotions Eatology
en vous inscrivant à la newsletter

Pin It on Pinterest