01 76 54 68 13

La Rhubarbe : Un légume peu calorique et bon pour la santé

03 juin 2021 | Bien-être | Forme | Santé

Aïe ! Vous pensiez que la rhubarbe était un fruit ? Raté ! La rhubarbe est souvent considérée par erreur comme un fruit mais est pourtant bien un légume, de la même famille que l’oseille et s’intègre aisément à une recette sucrée ou salée

LA RHUBARBE : UN LÉGUME PEU CALORIQUE ET BON POUR LA SANTÉ

Originaire de Chine et de Russie, la rhubarbe se trouve entre avril et juillet dans nos assiettes.
Elle peut se manger aussi bien crue que cuite. Crue, elle est très peu calorique : on compte 18 calories pour 100g. La chaire de la rhubarbe est acide, de quoi réveiller vos sens💥.

Ce légume possède bien des avantages. Retrouvez, en dessous tous ses bienfaits !👇

Les bienfaits

  • Renforce les os

La rhubarbe est riche en calcium et en Vitamine K. Cette dernière participe à la prévention des fractures, en particulier chez les personnes âgées.

  • Réduit le taux de cholestérol

La rhubarbe contribue à la correction d’un déséquilibre du taux sanguin de « mauvais » cholestérol. Et ce n’est pas tout ! Ce légume est aussi une bonne source de fibres et de Vitamines C.

  • Préserve la santé des yeux

La rhubarbe est un légume riche en lutéine (un des trois pigments caroténoïdes qui se trouvent dans la rétine de l’œil). Cela permet ainsi de réduire le risque de dégénérescence maculaire lié à l’âge.

  • Protège le cerveau

Enfin, la Vitamine K présente dans la rhubarbe peuvent protéger du déclin neurologique associé à certaines maladies telles que l’Alzheimer. D’autre part, la Vitamine K est un agent coagulant très utile. En effet, ce dernier peut contribuer à la prévention des hémorragies et/ou aux accidents vasculaires cérébraux.

Vous l’aurez compris, ce légume possède bien des avantages. Maintenant que nous avons enrichie notre culture sur la rhubarbe, voyons voir comment la choisir et la cuisiner.

Comment choisir sa Rhubarbe ?

Il existe deux types de rhubarbe : celle cultivée en plein air et celle forcée.

La première est assez reconnaissable. Effectivement, elle possède de nombreuses feuilles vert vif. La rhubarbe cultivée en plein air est moins tendre que la rhubarbe forcée mais sa saveur est plus fine.

La rhubarbe forcée est quant à elle cultivée dans l’obscurité. Cependant, ses vertus sont les mêmes que la rhubarbe cultivée en plein air. Ce type de rhubarbe se reconnait facilement car elle n’a que très peu de feuilles claires.

Aussi, la rhubarbe est meilleure lorsque ses tiges (appelées pétioles) sont fermes et denses. Pour vérifier la fraicheur du produit, n’hésitez pas à casser la tige. Si de la sève s’écoule : la rhubarbe est bien fraiche.

Enfin, il faut bien sûr, veiller à ce que la rhubarbe soit mûre. Comment le savoir ? A la couleur des tiges : plus les tiges sont colorées, plus elles sont mûres.

Comment utiliser et consommer sa Rhubarbe ? 💡

La rhubarbe peut intégrer une recette sucrée ou salée, et de ce fait être la protagoniste d’un repas entier, de l’entrée jusqu’au dessert. De quoi réveiller nos papilles avec des plats originaux grâce à son fondant et son acidité.

La rhubarbe dans sa version salée :

La rhubarbe étant de la même famille que l’oseille, elle se marie très bien avec du poisson ou des fruits de mer mais pas que !
Voici quelques idées :
– En faire un chutney, pour accompagner de la viande
– En accompagnement, l’ajouter dans votre poêlé de légumes avec de l’ail et huile d’olive.
– L’ajouter dans vos Dal de lentilles
– Faire une mayonnaise originale : incorporer une petite tasse à café de confiture de rhubarbe avant de faire monter votre mayonnaise.

La rhubarbe dans sa version sucrée :

La rhubarbe peut très simplement remplacer dans vos confitures, coulis, compotes, sorbets ou tarte vos fruits habituels. De quoi varier les plaisirs et cuisiner en fonction des saisons !

Chez Eatology, dans Nos programmes Bien Être et Végétarien, nous vous proposons pour nos programmes version été, un healthy gâteaux renversé à la rhubarbe. (Nous pouvons vous garantir que c’est très bon).

Attention cependant à quelques éléments :

  •  La rhubarbe se conserve maximum une semaine, dans un sac plastique au réfrigérateur, dans le bac à légumes.
  • Seules les tiges se consomment. En effet, les feuilles peuvent être toxiques, dû à leur forte teneur en acide oxalique
A présent, vous avez toutes les informations sur ce légume, et vous pourrez profiter de cet été pour découvrir d’avantages les saveurs de la rhubarbe ! 🙂

Recevez les derniers conseils, l'actualité et les promotions Eatology
en vous inscrivant à la newsletter

Pin It on Pinterest