01 76 54 68 13

Préparer sereinement le repas de Noël

21 décembre 2020 | Bien-être | Forme | Santé

Rappelez-vous, nous vous le disions récemment : un repas de fêtes c’est comme un effort sportif, ça se prépare ! Mais comment vous demanderiez-vous ? On vous explique comment profiter pleinement de votre repas de Noël et continuer à vous faire plaisir !

Dans les jours qui précèdent
Une petite cure détox

Que vous soyez en Kéto, Low Carb, Végé, Bien-Être ou même plus rien du tout, le conseil vaut pour tous. L’objectif : mettre votre corps dans les meilleures dispositions possibles pour accueillir des excès.

Conseil n°1 : On allège !

Le problème avec les festivités de fin d’année c’est qu’on se focalise toujours sur les repas de fêtes alors qu’en vérité, c’est dès la mi-novembre que les excès commencent : calendriers de l’Avent,raclettes à gogo (à tel point que la capitale a connu une pénurie de fromages à raclette mi-novembre et que les ventes d’appareil à raclette duo ont explosé! Oui Oui 😊), repas de fin d’année au bureau ou entre amis…tant et si bien qu’à quelques jours du 1er repas «officiel» on aurait déjà, en réalité, bien besoin d’une petite cure détox. Du coup, notre conseil : allégez vos assiettes ! Votre foie risque d’être mis à rude épreuve le moment venu. Il va donc falloir «ménager sa monture» comme dit l’expression.

Concrètement cela veut dire quoi ?
Adoptez des repas qui ne surchargent pas trop votre organisme :

  • Pour ceux qui suivent ou ont suivi un programme Végétarien ou Bien-Être : légumes cuits, le moins possible de glucides à index glycémique élevé (sucreries et confiseries en premier), et pour les Bien-Être poissons et viandes maigres, plus de légumes et de fruits que de féculents… L’objectif étant de solliciter le moins possible vos organes de digestion.
  • Pour les programmes Kéto et Low Carb : privilégier les protéines faciles à digérer comme les poissons, les œufs, et pour faire le plein de fibres les légumes «kéto/low carb friendly» cuits (brocoli, chou-fleur, navets, haricots verts, …et tous ceux que vous avez l’habitude de manger avec Eatology)

L’erreur à ne pas commettre: se mettre à une diète trop stricte. Ne vous affamez pas pendant des jours. Vous n’en arriveriez que plus frustré le Jour J et risquez de manger bien plus que vous ne l’auriez fait sans faire attention. Souvenez-vous qu’un écart ponctuel fera moins de dégâts qu’un régime très restrictif suivi d’un hyper copieux, le corps a une mémoire : affamé, il stocke.

Conseil n°2 : On s’hydrate !

Rien ne sert de s’alléger sans s’hydrater comme dirait la fable 😊. Donc buvez ! De l’eau bien entendu. 1,5 à 2L par jour c’est la recommandation pour un adulte.
Vous favoriserez ainsi le drainage et l’élimination des toxines et vous aborderez les réjouissances propre comme un sou neuf !
Sous forme de verre d’eau tout simplement, de tisanes, thé vert ou cafés (un peu mais pas trop). Tout est bon pour s’hydrater.

Conseil n°3 : Il faut bouger !

Confinement + Hiver = on a tous enfilé nos chaussons, nos pyjamas confortables et été contraints de réduire notre activité physique. Avant les fêtes, on essaie d’y remédier un peu tous les jours: les salles de sport n’étant pas près de rouvrir, on saisit toutes les occasions pour faire un tour : vous êtes en télétravail (ou non d’ailleurs), sortez après le déjeuner. Équipez-vous de chaussures confortables et marchez 30 minutes.
Vous serez plus efficace à votre retour; c’est le moment d’acheter les cadeaux de Noël, les idées se font rares: sortez ! Marchez, faites du lèche-vitrines. En plus de soutenir les commerçants, vous aiderez votre corps.Et enfin on le dit et on le redit, prenez les escaliers au lieu de l’ascenseur : au 3ème étage, 4 fois par jour, ça fait 12 étages par jour, 360 par mois, 4320 étages par an !

Le jour J
Quel que soit votre programme, quelques conseils généraux :

1. Mangez léger la journée mais mangez

Un petit déjeuner avec boisson chaude, eau chaude et citron pressé. Puis selon votre régime tartines de pain complet et fruit (Bien-être et Végétarien), pudding aux graines de chia ou œufs brouillés aux légumes avec une petite salade (Kéto et Low Carb). Déjeunez léger avec du poisson et des légumes cuits à la vapeur.

2. Bougez !

Si possible faites une petite demie heure d’activité physique : marche, vélo, jogging… pour activer votre métabolisme.

3. Prenez un en-cas

Si vous sentez monter une petite faim en fin d’après-midi, et pour ne pas vous jeter sur les biscuits apéritifs, croquez une pomme (Végétarien et Bien-Être) et/ou prenez une petite poignée d’oléagineux type amandes, noisettes (Kéto et Low Carb), riches en fibres et en protéines, elles vous caleront le temps nécessaire.

4. A table, prenez votre temps

Mâchez, mastiquez, mangez lentement. La sensation de satiété ne parvient au cerveau qu’au bout de 20 minutes.
En d’autres termes, plus vous prenez votre temps pour manger, moins vous mangerez.

5. Gare aux quantités

Il est important de se faire plaisir soit; mais essayez de faire la part entre plaisir et excès. Bien souvent, lorsque vous vous resservez, ce n’est pas la faim qui vous guide mais la gourmandise. Avant de tendre à nouveau votre assiette, posez-vous la question. Ai-je vraiment encore faim ? Et si ce n’est pas le cas, ne me suis-je pas déjà fait suffisamment plaisir ? Oui, on le sait, c’est plus facile à dire qu’à faire. Si vous craquez, ne vous en faites pas, on sera là dès le 4 janvier !

Astuce : chaque fois que possible, prenez des assiettes de petite ou moyenne taille. Vous mangerez en quantité raisonnable.

Quelques chiffres
Pour vous aider à comprendre

1. Les Calories sur la table

En moyenne, le repas traditionnel de Noël représente 3217 kcal contre 400 à 800 dans un repas classique ; soit l’équivalent d’un jogging de 45 km à 10 km/h !

Voici quelques informations, pour 100g, des principaux aliments que vous retrouverez certainement sur votre table lors de votre repas de Noël :

2. Les calories dans le verre

On ne va pas vous l’apprendre : l’alcool n’est vraiment pas l’ami d’un régime équilibré et limité en kcal; très riche en sucre et en calories, il a en plus l’inconvénient de stimuler l’appétit et de limiter l’élimination des graisses qui viennent ainsi s’accumuler au niveau abdominal. 1g d’alcool ce sont 7 kcal (plus qu’1g de sucres qui en font 4) et par-dessus le marché, des calories «vides» car elles n’apportent rien à l’organisme – en dehors de l’ivresse, soit, qu’importe le flacon…
Toutes les astuces sont donc bonnes pour en limiter la consommation :

  • Ne pas boire trop tôt
  • Alterner eau et alcool : double avantage qui est de réduire l’apport alcool et éviter ou du moins diminuer le mal de tête
  • Et surtout choisir son alcool

Pour vous aider ou vous convaincre, quelques chiffres :

En bref, mais on pense que vous avez compris : faites-vous plaisir mais avec modération !
Et pour continuer à vous accompagner et préparer vos papilles sans vous soucier des kilos, lisez nos conseils et recettes pour votre repas de Noël.

Recevez les derniers conseils, l'actualité et les promotions Eatology
en vous inscrivant à la newsletter

Pin It on Pinterest